Christian Malon   Auteur-photographe


Bibliographie





Presque rien
50 ans de photographie


Editions










Paysans de Normandie, aujourd'hui

Editions OREP 160 pages 29,90 €
« Il était plusieurs fois deux hommes s'entendant comme larrons en foire, qui firent équipe pour lire et dire le monde qu'ils avaient sous les yeux. Il y avait et il y a toujours, Christian Malon, le photographe de Vire, et Armand Frémont, le géographe du Pays de Caux, l'Universitaire de Caen. Deux stylistes, deux aquarellistes de l'instant ; Deux chercheurs au long cours. Les deux compères n'en finissent pas de percer les mystères et silences des paysans de Normandie, leurs permanences et leurs métamorphoses ; Dernière preuve en date Paysan de Normandie, aujourd'hui... Ils mettent en alerte leurs papilles et leurs yeux, sortent l'appareil photo ultrasensible et la plume des beaux dimanches... »
Ouest France du mardi 7 avri 2015 , page France
François Simon










Terre écrite

Cardère Editeur Avignon 12 €
Terre écrite offre trois plaisirs : une scénographie, un double sens et deux regards. … La délicatesse des images laisse libre cours à chacun pour leur donner un temps, un enracinement ou une parenté. Elles peuvent rappeler le mystère des étendues saisies par Koudelka, le ciel tourmenté du Contadour dans le film « Regain » de Pagnol ou les premières scènes de Bergman pour le « septième sceau ». Mais elles disent surtout toute une vie tracée sur un visage, le geste simple,...Face à cette délicatesse de l'image, et pour éviter toute redondance et didactisme, Joseph Pacini a choisi non de décrire mais de « rêver le jardin » … « Ici la terre prend visage d'homme... Espace et solitude caressent le granit... La réussite de cette double approche tient dans un amour de la terre partagé, une complémentarité voulue et une osmose parfaitement réussie.
André Morel, poète












2 pieds 4 sabots

édition Conseil Général de l'Orne 10 €
Ouvrage catalogue proposé dans le cadre du Mondial du Cheval Normand
Avec les Jeux équestres mondiaux, le photographe virois Christian Malon se tourne plutôt vers le cheval de trait, compagnon de travail traditionnel du paysan. Aujourd'hui, le cheval de trait est remis au goût du jour : les maringottes du Mt St Michel, le ramassage des ordures ménagères à Trouville... « On est à la limite du monde urbain et du monde rural. » Christian Malon a choisi le Perche et le cheval percheron. C'est un très ancien pays de cheval, un des plus célèbres, presque une légende de la saga paysanne. Il a été exporté dans le monde entier, il aparticipé à la conquête de l'Ouest en Amérique...
Armand Frémont, géographe juin 2014










Portraits de campagne

Coédition OREP- CRECET Basse Normandie
128 pages 30,50 €

Christian Malon présente dans ses portraits de paysans, un dialogue permanent entre héritage et avenir, tradition et modernité. De superbes photos, couleur ou noir et blanc, qui interrogent sur l’attachement à la terre, l’alimentation aujourd’hui et demain, la transmission ou encore le développement durable, des portraits tout en sensibilité et en émotion.
«  La seconde moitié du XXè siècle durant laquelle Christian Malon a exercé en continu son œil et son art, a vu se succéder, en se tuilant et même aujourd’hui en s’enchevêtrant, trois regards portés sur le monde agricole, sur les campagnes et sur l’agriculture elle-même…
La tendresse de son objectif pour les visages paysans comme l’émotion de son œil devant les paysages embrumés, ne fixent pas un éternel paysan ou un ordre immuable : ils permettent d’en saisir l’étroit moment de leur existence dans l’histoire mais aussi en appeler à de nouvelles contributions à l’histoire de demain et donc à de nouvelles images »
Bertrand Hervieu - Sociologue







Sur les pas de Jean-François Millet

Coédition OREP- CRECET Basse Normandie
170 pages 29,90 €

"Sur les pas de Jean-François Millet" nous offre un regard croisé sur le monde paysan. Les photos débordantes d'humanité de Christian Malon répondent aux études et dessins préparatoires de Jean-François Millet dans cet ouvrage où l'on relève des textes de Michel Onfray, Arlette Farge ou Armand Frémont...
Christian Malon évite "la photo posée, la photo endimanchée, la photo volée" analyse avec justesse Jean-Marc Providence. "L'unique vient de la patience et de l'insistance, de la connaissance intime du sujet" poursuit le directeur-adjoint en charge de l'Education au conseil général de l'Eure-et-Loir dans l'une des chroniques qui accompagnent les photos.
Christian, qui vit et travaille à Vire, photographie le monde rural depuis plus de 40 ans et son regard nous offre bien plus que des images. Ses portraits de paysans, de laboureurs traduisent l'âme du monde agricole.
L'historien d'art Farid Abdelouahab évoque la "franchise" du photographe. Voici comment il le définit : « Issu de l'école humaniste, Christian est un des rares à s’être intéressé de près aux gens de la campagne avec une franchise qui aidera sans doute certaines de ses images à passer les épreuves du temps. »
B.V. (Paris Normandie)







Moult 145 pages 24 €










Ils ont photographié la Normandie

Coédition Corlet- Mois de la photographie en Bocage normand
162 pages 36 €

Le COUP de CŒUR de Lucile Vilboux – magazine Village
40 ans de passion, un ouvrage collectif
Christian Malon photographie les campagnes et leurs habitants. Il rend compte de l’évolution de ces régions et conserve la mémoire de leurs habitants, de leurs modes de vie, de leurs gestes…Son regard particulier sur le monde paysan, l’amène à se poser des questions sur les paysages, les fonctions que nous lui attribuons et sur le rôle des agriculteurs dans leur préservation ou leur transformation. Après une douzaine d’ouvrages…,il partage cette année son regard épuré sur la Normandie avec deux autres photographes, Alain Jarocinski et Hervé Desvaux, dans un livre dédié à la terre et à la mer normande. Edité dans le cadre du « Mois de la photographie en bocage normand » (printemps 2008). On y devine toute la douceur de vivre des verts pâturages et des plages de sable fin…









Gestes et regards

Editions Charles Corlet
22,50€

Travail sur le Monde Paysan au cours de ces quarante dernières années, plus particulièrement en Normandie et en Auvergne. Il s’agit d’un témoignage sur le sillon tracé par nos Anciens qui, au delà des ruptures provoquées par la « modernité », nous interpelle encore aujourd’hui.

Des textes originaux de quatorze auteurs accompagneront son récit photographique :
Jean Anglade (écrivain), Armand Frémont (géographe), Jacques Gamblin (comédien), Emmanuel Le Roy Ladurie (historien), Gilles Perrault (écrivain), Bertrand Hervieu (sociologue), Jean Marc Providence (directeur du Conservatoire de l’Agriculture de Chartres), François Simon (grand reporter à Ouest-France), Jacques Lebouteiller (auteur compositeur interprète), Jean Marie Levesque (ethnologue- musée de Normandie à Caen), Hubert Godefroy (ethnologue- musée du Bocage Normand à Saint-Lô), Serge Couasnon (journaliste), François de Cornière (auteur). Gilles Boussard, président de l’ A.R.D.I. Basse Normandie, réalisera la préface.








Gens du Pays

Collection « Beaux livres » 178 pages
Editions Charles Corlet
27,44€

Professeur au lycée agricole de Vire, en Normandie, mais originaire d’un petit village du Cantal, Christian Malon a pendant trente ans saisi les hommes, les paysages et les architectures de ces deux terres d’élevage. Délaissant la couleur, il travaille dans un style réaliste servi par une très grande maîtrise des lumières. Les paysages respirent la brume matinale du Bocage normand. La rudesse et le silence de l’hiver cantalien sont rendus par la blancheur de la neige et les noirs profonds des silhouettes des arbres se détachant dans des ciels de plomb. Les attelages de Salers ou de chevaux de labours ont un « piqué » et un vérisme qui évoquent les « labours nivernais d’une Rosa Bonheur. L’éminent historien et ethnologue qu’est Emmanuel Le Roy Ladurie apprécie particulièrement l’inventaire méticuleux des usages et des techniques d’antan (râteaux en bois, toits de chaumes, lauzes etc. ). Mais Christian Malon excelle particulièrement dans l’art du portrait. Ses modèles favoris sont de vieux paysans vivant encore en harmonie avec la nature.

«  Village magazine »




Foires de Normandie

Collection « Beaux livres » 180 pages
Editions Charles Corlet
29 €

Christian Malon s’est senti attiré vers ces lieux éternels et éphémères où les hommes ont des pognes de forgeron et des trognes d’atmosphère : « ces paysans, sur la foire sont prêts. Ils sont prêts à négocier, au meilleur de leur forme, entraînés aux enjeux commerciaux comme des sportifs de haut niveau. » Le photographe a appris à tourner autour : « pas question de leur voler leur image. » Il a appris à s’approcher d’eux , à apprivoiser ces ambiances à ruser avec ces ciels changeants, ces lumières qui virent brunes, ces nuages qui se teintent de nuances vernissées et ces fumées laiteuses s’élevant des rôtisseries à gigots des chanfreins des demi-sang ou de la croupe osseuse des laitières ruminantes.
Car le reporter d’automne et de plein vent est un lève-tôt, un traqueur d’aube, artiste de la lumière rasante, mousquetaire du contre-jour qui stylise les silhouettes et allonge les ombres des haies vives comme un trait au fusain fusant sur une toile blanche. La photographie est une conversation. Doublée de grandes manœuvres pour capter les yeux malicieux dont l’éclat se cache sous l’océan des casquettes de tergal. Ah les casquettes des foires de Normandie…

François Simon « Ouest-France »




Normandie de Terre et de Mer

Collection « Beaux livres » 180 pages
Editions Charles Corlet
29,42 €

En six chapitres, Christian Malon révèle l’âme d’une région « qui ne se livre pas au premier coup d’œil. » Artiste s’efforçant d’aller au-delà des apparences », portraitiste traquant le secret d’un être », il traduit l’émotion d’un ciel, d’un regard, d’une attitude,avec respect et talent. Grâce au noir et blanc qui donne à l’image cette impression de mouvement …l’homme du Cantal – il est né à Condat en 1944 – a bien saisi ce qui fait la particularité de cette région : « la terre la plus terrienne de France est intimement liée à l’eau, salée ou non. Les marais poussent la fusion à l’extrême en installant l’hiver en plein pays de bocage une petite mer intérieure » note Gilles Perrault.
Il a saisi l’eau sous toutes ses formes : « il y a de la tragédie dans ces retours de pêche à pied pendant les grandes marées » écrit l’auteur du « Pull-over Rouge ». Nous sommes loin de la Normandie des clichés et au plus près de notre vérité… des photos qui nous font mesurer combien il peut être bon de laisser le fil de ses idées porté par un nuage, une vague ou un paysage.

Jean-Louis Sion « La Manche Libre »




 

Terre d’Auvergne

I80 pages
Editions Créer
30€

Christian Malon prend des photos –c’est l’expression- pour garder un sourire, un regard, des visages, des silhouettes et, bien sûr, des lieux qui lui sont chers puisqu’ils viennent d’un pays qui, c’est sûr, est le sien.
Christian Malon réussit simplement à rendre dans ses photos cette complicité qui, du bout des doigts, au quart de poil d’une moustache ou même de dos, s’opère entre des êtres qui on s’en doute, regardent toujours celui qui les prend « dans son appareil » -et même s’ils ne le voient pas- droit dans les yeux, comme un des leurs. Alors on comprendra que ces images me touchent pacequ’elles me permettent de voir que Christian Malon aime non pas ses photos mais bien ceux et celles qui ont partagé avec lui, le temps d’un déclic, d’une cigarette roulée, ou d’une caresse de chien, des instants de la vie qui –je le sais- durent encore quelque part sur « l’autre versant », quand le soleil se couche.
François de Cornière




Etouvy-en-bocage

32 pages
Editions Charles Corlet
11 €

Coup de cœur
Etouvy, un samedi du mois d’octobre, au matin…Christian Malon a photographié un monde dans lequel il se sent bien. Les éditions Corlet en ont tiré un bel ouvrage, à la fois livre d’art et document ethnologique d’une grande saveur. En une trentaine de photos couleur, c’est toute une ambiance que l’on feuillette ; Et que l’on respire, que l’on revit : la foire aux chevaux. Les gens de Gavray ou de Lessay en savent quelque chose, aussi.
Les hommes sont présents, ce sont eux qui « crèvent le papier », comment les bons acteurs crèvent l’écran. L’objectif décompose certaines attitudes. Il s’attarde sur l’expression des visages. Images d’un quotidien attachant, où transparaît soudain toute la ruse normande des acheteurs et des vendeurs.

« La Manche- Libre »




Le Bocage 50 ans après

32 pages
Editions Charles Corlet
11 €

50 ans après, le bocage porte encore dans sa terre les stigmates des durs combats de l’été 44…
Il y a eu des caisses à munitions transformées en jardinières, des barbelés recyclés en clôtures de champ, des pelles pliables rendues à la vie civile du jardin potager. En Normandie, la paix a digéré les armes et en a fait des outils... Christian Malon traite de l’art de la récupération.

François Simon « Ouest-France »




 



Saisons

48 pages
Editions Charles Corlet
11 €

Entre plage et Bocage

40 pages
Editions Charles Corlet
11 €

Deux très beaux albums de photographies noir et blanc prises par le photographe virois : les Saisons ont été « faites » autour de Condat (Cantal) , les autres, du côté de Bréhal (Manche), il y a trente ans ou…au printemps dernier. Elles sont de toute façon pleines de lumière et de vie. Aucune légende ni aucun titre ne viennent influencer la lecture de ces paysages. Une jolie balade à effectuer de son bureau.

« Village – magazine »




Une foire à Briouze

40 pages Editions Charles Corlet
11 €

Christian Malon nous convie à une visite photographique d’une foire à bestiaux sur la place centrale de Briouze. De l’arrivée des premiers fourgons, en pleine nuit, à la bouille joyeuse des marchands colporteurs en milieu d’après midi, tous les petits détails apparemment insignifiants de cette journée défilent sous nos yeux en 36 photos. Cela se passe à Briouze, en pays d’Houlme, mais ce livre regarde bien plus loin en vérité. Il nous invite à ouvrir les yeux sur notre environnement quotidien pour ne pas perdre une goutte de la saveur du jour présent.

Magazine « Basse-Normandie »




Saint-Sever le 24 d’aôut 40 pages
Editions Charles Corlet
11 €

Reportage sur la foire aux moutons qui se déroule tou jours le 24 d’août le jour de la Saint-Barthélémy, sauf si cette fête tombe un dimanche.
Nostalgique, Christian Malon s’attache à souligner la poésie d’un monde particulièrement attachant qui résiste mais disparaît quand même. En sociologue, il tente également de donner la mesure des ruptures énormes et des fractures fabuleuses qui, dans l’agriculture, se sont produites en quelques décennies.

Pascal Binet « La Manche- Libre »




Chant contre champ
60 pages
Editions Charles Corlet
15 €

Les photos de Christian Malon sont toutes simples à première vue : un bateau échoué sur une plage, quelques pieux de moulières, un détail de contrebasse. Ce photographe recherche plutôt que le sensationnel, à capter la beauté d’objets quotidiens. Il excelle à recréer aussi de petits évènements, des ambiances intimes, feutrées…cette immobilité, cet arrêt sur image d’un univers très dépouillé donne une impression de calme, de sérénité proche du bonheur. Autour de ces photos, les textes de Jacques Lebouteiller, auteur, compositeur, interprète, accentuent cette impression, car lui aussi parle de choses simples, de bonheur tranquille…

« Ouest-France »




 

Vous pouvez commander ces livres dédicacés directement à l'auteur en écrivant Ici

Ou par courrier postal à:
Christian Malon
8 rue de la Porte de Neuville
14500 Vire